Année de césure

L’année de césure intervient entre le premier et le second cycle, ou entre le semestre 8 et le semestre 9, pour les étudiants issus de l’Esban, titulaire du DNA, dans la limite d’une année universitaire. Celle-ci n’est pas comptabilisée dans le cursus Licence-Master-Doctorat et ne peut être accessible qu’aux étudiants ayant validé les 180 crédits à l’issue du DNA ou 240 crédits à la fin du semestre 8.

Ce temps de césure permet aux étudiants d’établir un programme visant à préciser leur insertion professionnelle, voire d’orientation universitaire pour les étudiants de cycle 1. Ainsi, il s’agit de procéder à des stages longs, des voyages d’études, des expériences professionnelles courtes, et tous projets personnels.

Les étudiants sont sélectionnés sur dossier et se présentent devant la commission d’admission en second cycle. L’avis favorable sur l’année de césure entraine l’avis favorable sur l’admission en second cycle ou en 5e année. Le critère de décision correspond à la pertinence du projet présenté par l’étudiant en regard de compétences à acquérir pour son insertion professionnelle et/ou d’éléments facilitant sa décision de poursuite d’études.

L’étudiant admis en année de césure s’inscrit administrativement à l’école et s’acquitte de ses droits d’inscription. À l’issue de cette année, l’étudiant réintègre l’école en s’inscrivant en 4e année ou en 5e année.

Pour les étudiants redoublants, de premier ou second cycle, la césure est accessible sur un semestre à la condition que tous les crédits de ce même semestre aient été validés l’année précédente. Dans ce cas, celle-ci se concrétise sous la forme d’un contrat d’études signé par la direction des études, le coordinateur d’année et l’étudiant, et est régit par les mêmes modalités que l’année de césure de second cycle. L’étudiant réintègre l’établissement au semestre suivant afin de suivre les enseignements et valider les crédits manquants.