Étudiants internationaux

L’Esban est une école ouverte et internationale. Aujourd’hui 10% de nos étudiants s’inscrivent à Nîmes après des études commencées à l’étranger. Les formations de l’Esban sont ouvertes aux étudiants étrangers en dehors des programmes d’échanges internationaux.

Les étudiants internationaux peuvent :

  • s’inscrire à l’examen d’entrée ou au commission d’équivalence et d’admission en second cycle organisés par l’école.
  • participer à la sélection d’étudiants internationaux via la plateforme Campus Art. Cette option est fortement recommandée.
    Ce dispositif permet aux futurs étudiants internationaux de participer aux entretiens de sélection à distance ; il favorise ainsi l’accès aux formations de l’Esban.

Critères linguistiques :
Pour les étudiants étrangers non francophones, un certificat de TCF (Test de Connaissance du Français) de niveau B2 est requis au moment de l’inscription à l’examen d’entrée ou aux commissions, et au plus tard lors de l’inscription administrative. En l’absence du niveau B2, l’inscription de l’étudiant ne pourra être validée.

Leur niveau de maîtrise est apprécié également à l’oral lors de l’entretien avec le jury. Il est nécessaire de maitriser la langue française durant leur cursus d’études, la présentation des étudiants non francophones au diplôme ne pourra être effective si le niveau de langue n’est pas jugé satisfaisant par l’équipe pédagogique

Admissions – pays de la zone européenne :
Pour être recevables à l’admission en 2e année ou en 4e année, les candidats doivent justifier respectivement de 60 ou 180 ECTS obtenus dans un autre État membre de l’Union européenne ou dans un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen dans le cadre d’études suivies dans un établissement d’enseignement supérieur appliquant les règles de l’Espace européen de l’enseignement supérieur.

Rendez-vous ici pour connaitre la liste des pays faisant partie de l’Espace européen de l’enseignement supérieur.

Equivalences et crédits – pays hors UE :
Les diplômes obtenus hors de l’Union européenne feront l’objet d’un contrôle de leur comparabilité avec les diplômes français. Ils doivent par ailleurs être traduits en français et leur traduction certifiée par un organisme agréé.

Pour les candidats hors de l’Espace européen de l’enseignement supérieur, la validation du semestre d’intégration suivant l’admission entraîne l’attribution des crédits des semestres antérieurs.